Potosi et Sucre, à la découverte du passé colonial bolivien

3 JOURS


Marlène nous accueille et va nous faire vivre une immersion dans son passé de travailleuse de la mine d’argent à Potosi, ancienne source de richesse du continent européen. Nous déjeunons chez ses proches, pour un véritable saut dans le quotidien de ces travailleurs des fonds du Cerro Rico, la mine principale de Potosi.

Comme dans le récit d’Eduardo Galeano, “Les veines ouvertes de l’Amérique latine”, nous baignons dans la réalité de cette ville pillée de sa richesse. Nous échangeons avec les mineurs et nous nous glissons dans les tunnels des mines du Cerro Rico.


A Sucre, nous retrouvons Céline, française installée en Bolivie depuis plus de 10 ans. Elle nous partage son quotidien et son amour pour sa ville d’adoption, sa culture et son histoire. Nous commençons par un cours de cuisine traditionnelle. Nous sommes embarqués dans le marché de la ville pour y acheter cacahuètes, légumes, viandes et autres épices pour préparer la fameuse Sopa de Mani bolivienne. Nous sillonnons des étals remplis de fruits et légumes en tous genres.

Nous suivons ensuite Céline dans les ruelles de Sucre à l’architecture blanche, à l’écoute de ses récits sur le rôle clé de la ville dans l’histoire de la libération bolivienne. Entre deux monuments, nous passons par sa boutique d'artisanat, à l’image de l’ambiance bohème de la ville.

Contactez-nous