Terra Bolivia » Gastronomie » La Chicha

La Chicha, boisson bolivienne par excellence

La Chicha, boisson traditionnelle

La Chicha est sans doute la boisson la plus co

nnue de Bolivie. Originaire de l’empire Inca, cette boisson traditionnelle se consomme dans différents départements du pays et plus particulièrement à Cochabamba, Chuquisaca, Oruro et La Paz.

Confectionnée à base de maïs et de fruits, sa fermentation peut durer de quelques jours à deux mois. La chicha peut alors être très suave (peu d’alcool) ou très forte. Dans la Valle Alto, elle est servie pure, avec du clou de girofle ou, plus raffiné, avec du sorbet à la cannelle (on parle alors de garapiña).

La tradition veut que la chicha ait été découverte lors d’inondations qui auraient eu lieu près d’entrepôts, gâchant ainsi la récolte de maïs en provoquant une germination et donc un maltage partiel. Les Incas refusèrent alors de jeter le maïs et préférèrent goûter la boisson obtenue. Chicha signifie également liqueur en Quechua et, traditionnellement, elle s’obtient en mastiquant et crachant le maïs car la salive contient une enzyme qui, lorsqu’elle est mélangée avec l’amidon du maïs, se transforme en sucre et plus tard fermente grâce à l’action de bactéries. Ce mélange de maïs et de salive se met dans des pots de terre cuite, fermés hermétiquement et laissés à l’ombre pendant au moins deux semaines. Aujourd’hui, à la place de mastiquer le maïs, on le moud pour obtenir une farine de maïs qu’on mélange avec de l’eau. On forme une pâte et on la laisse sécher au soleil. Après on la met dans un pot en terre fermée hermétiquement et, selon le temps de fermentation on obtient le degré d’alcool.

Consommation de la Chicha bolivienne

Sa consommation est habituelle lors des fêtes religieuses ou lors d’évènements spéciaux, mais elle se boit aussi au quotidien. Elle peut se prendre en appétitif ou accompagnée de nombreux plats traditionnels dans des lieux nommés chicharas ou chicharias, ou encore chicheria.