Terra Bolivia » Culture » Du salar d’Uyuni aux villes impériales de Sucre et Potosi

Le Salar d'Uyuni, le sud Lipez et les villes impériales

Partez en expédition 4x4 à la découverte du Salar d'Uyuni, du Sud Lipez et des villes impériales.

Culturel, Template classic
7 Jours

CARTE

JOUR PAR JOUR

JOUR
1

Uyuni - Villamar

Nous commençons aujourd’hui notre traversée du Sud Lipez, région de haute altitude connue pour ses vastes étendues désertiques, ses lagunes colorées, ses salars, ses formations rocheuses et ses volcans. La journée commence à 9h30 avec la visite du cimetière de trains, aux abords d’Uyuni : une ribambelle de locomotives rouillées, posées au milieu du désert, témoigne du glorieux passé minier de la région.

Nous mettons ensuite le cap au sud et nous arrêtons en route visiter plusieurs villages, dont l’urbanisation modèle de Culpina K. Dans ce "village magique", les habitants se sont organisés pour vivre de la culture du quinoa et du tourisme et ainsi assurer à leurs enfants un futur loin du travail dans les mines. Nous déjeunons à San Cristobal, village connu pour sa riche église coloniale, que nous pourrons visiter si nous avons de la chance car elle n’est pas toujours ouverte.

Nous traversons ensuite la région de Rio Grande pour arriver au village de Villamar (4022 m alt.) en fin de journée. Ouvrez l’œil : cette zone abrite beaucoup de vigognes et de nandous (cousins de l’autruche) ! Nous aurons parcouru aujourd’hui environ 190 km dans notre 4x4 privé.

Nuit à l´auberge Las Piedritas* (confort sommaire).

JOUR
2

Villamar - Laguna Colorada

Deuxième journée dédiée au Sud Lipez aujourd’hui : nous commençons avec la découverte de la Laguna Colorada (4278 m alt.). Cette lagune tient son intense coloration rouge-brique de la présence de phytoplancton qui réagit à la lumière du soleil et attire une partie de l’année des colonies de flamands roses.

Nous rejoignons ensuite les geysers Sol de Mañana (4850 m alt.), cratère volcanique qui crache des effusions de vapeurs de soufre et d’eaux lourdes. Prochaine étape : les thermes de Polques. Préparez-vous à une expérience surprenante : un bain chaud dans une eau à 30°C, à près de 4200 m d’altitude, au milieu d’un désert glacé et d’un paysage spectaculaire. C’est donc réchauffés que nous remontons dans les 4x4 pour longer la laguna Salada et traverser le désert de Dali (4750 m alt.). Le fort vent qui souffle ici a forgé de surprenantes formations rocheuses qui rappellent les tableaux du maître espagnol.

Nous parvenons en fin de matinée à la Laguna Blanca et à la Laguna Verde (4350 m alt.), situées aux pieds des volcans Juriques et Licancabur (5704 et 5960 m alt.). Après avoir parcouru environ 170 km, nous sommes ici à l’extrême sud de la Bolivie, tout près de la frontière chilienne. Nous retournons ensuite à la Laguna Colorada (à 90 km), au bord de laquelle nous passerons la nuit.

Nuit en refuge (confort sommaire : absence de chauffage et d´eau chaude).

Il est parfois possible d´être en chambre privée.

Nous vous recommandons d´avoir un sac de couchage avec vous.

Logement du guide accompagnateur.

JOUR
3

Laguna Colorada - San Juan

Cap au nord ce matin vers le désert de Siloli (4700 m alt.), où nous découvrons le fameux "arbre de pierre". Ouvrez l’œil : cette zone est prisée des viscaches (lapins andins) ! Nous longeons ensuite la frontière chilienne en empruntant la "route des joyaux" qui borde les lagunes Honda, Ch’arkota, Hedionda et Cañapa, sanctuaires de trois variétés de flamants roses.

Nous nous arrêtons au mirador du volcan Ollagüe (5868 m alt.). Ce volcan toujours actif abrite l’une des mines de soufre les plus hautes du monde. Nous traversons ensuite le petit salar de Chiguana, aux pieds du volcan Tomasamil (5900 m alt.). Notre journée se termine après 230 km dans le village de San Juan (3600 m alt.), où se trouvent de spectaculaires momies des "seigneurs des Lipez" (1200 après J.C) et un intéressant petit musée.

Nuit à l'auberge La Cabaña de Sal*.

JOUR
4

San Juan - Uyuni

Fin de notre traversée aujourd’hui : nous partons à la découverte du plus grand désert de sel au monde ! De San Juan, deux heures de piste nous permettent d’atteindre le salar d’Uyuni (3650 m alt.). Nous roulons environ une demi-heure (34 km) sur cette immense étendue blanche pour atteindre l’île d’Incahuasi. Cette surprenante île d’origine volcanique, perdue en plein cœur du salar, offre un point de vue imprenable sur le désert de sel et les volcans environnants. Elle est recouverte de stromatolithes et de cactus géants (les stromatolithes sont des colonies bactériennes fossilisées, premières traces de vie sur Terre).

L’après-midi, nous continuons la traversée du salar : cap à l’est pendant environ une heure trente (73 km) vers la ville d’Uyuni. Avant d’arriver, nous nous arrêtons visiter une exploitation de sel et l’unique hôtel de sel construit sur la surface du salar (fermé depuis 2001).

Nuit à l'hôtel Tambo Aymara***.

JOUR
5

Uyuni - Potosi

Nous quittons Uyuni à 8h30 en véhicule privé et traversons toute la Cordillère Frailes pour rejoindre Potosi (3900 m alt.). La "ville impériale" connut son heure de gloire au XVIème et XVIIème siècle, âge d’or de l’argent. On y trouvait alors la plus grande mine au monde. Le Cerro Rico ("la montagne riche") est aujourd’hui encore exploité mais la gloire internationale de Potosi est belle et bien de l’histoire ancienne.

En chemin, nous nous arrêtons à Pulacayo, qui abritait au XVIIème et XVIIIème siècle la deuxième mine d’argent la plus importante du continent. Aujourd’hui c'est un village pratiquement abandonné, où est cependant installé un musée qui retrace sa splendeur passée. Nous arrivons à Potosi après 3 à 4h de route (205 km).

Notre guide vient nous chercher à 14h dans le hall de l’hôtel pour visiter l’un des bâtiments les plus importants de la ville : la Casa de la Moneda. C’est dans cette belle demeure de style colonial, aujourd’hui convertie en important musée historique, qu’était frappée la monnaie de la couronne espagnole jusqu’au XIXème siècle.

Elle fait partie des bâtiments qui valurent à Potosí sa nomination au patrimoine de l’humanité par l’Unesco.

IMPORTANT : La Casa de la Moneda est fermée le dimanche après-midi et le lundi.

Nuit à l'hôtel Colonial ***.

JOUR
6

Potosi - Sucre

Ce matin nous allons découvrir les mines du Cerro Rico. Notre guide vient nous chercher à 9h dans le hall de l’hôtel pour rejoindre la "montagne riche" où nous rencontrons des mineurs dans leur environnement de travail.

Un moment émouvant et impressionnant car les mineurs -de tous âges- travaillent aujourd’hui encore dans des conditions très difficiles.

IMPORTANT : La visite de la mine est possible tous les jours, mais les mineurs ne travaillent pas le dimanche et l’activité est réduite le samedi et le lundi. La visite à lieu avec un guide local dont le français peut être imparfait.

Nous quittons Potosi en véhicule privé pour rejoindre la jolie petite ville coloniale de Sucre (2810 m alt.). Nous perdons de l’altitude et laissons derrière nous les hauts plateaux pour descendre dans les vallées du Chuquisaca.

Nous passons le fleuve Pilcomayo par le pont Sucre, à l’architecture quelque peu anachronique. Ce fleuve sépare plus au sud l’Argentine et le Paraguay. Nous arrivons à Sucre en fin de journée après environ 3h de route (160 km). Pour votre information votre chauffeur parle espagnol, il n´est pas guide.

Nuit à l'hôtel de Su Merced***.

JOUR
7

Sucre

Nous consacrons cette journée à la capitale constitutionnelle de Bolivie. Inscrite par l’Unesco au patrimoine de l’humanité, Sucre la blanche est connue pour sa tranquillité, sa belle architecture coloniale et ses nombreuses églises. Nous retrouvons notre guide à 9h dans le hall de l’hôtel et partons découvrir le centre-ville et ses monuments les plus célèbres.

Nous commençons par le Couvent de la Recoleta, joli bâtiment de pierre blanche à quatre patios, fondé par l’ordre des Franciscains en 1601 et aujourd’hui transformé en musée. Nous en apprenons plus sur la culture de la région et du pays dans le musée ethnographique du textile (ASUR), puis visitons la Casa de la Libertad.

Aujourd’hui musée d’histoire, c’est ici que fût signé le traité d’indépendance en 1825. Pour finir la journée, nous visitons le monastère San Felipe Nery, depuis la terrasse duquel nous profitons d’une vue imprenable sur la ville.

IMPORTANT : Fermeture hebdomadaire des musées : Couvent de la Recoleta, ASUR et monastère San Felipe Nery - dimanche, Casa de la Libertad - lundi.

Nuit à l'hôtel de Su Merced***.